The Latest

Aoû 26, 2014
Avr 20, 2014 / 2 notes

Mon site lespetitesmarguerites est enfin en ligne! Création de couronnes de fleurs en tissus, parfait pour l’arrivée du printemps!

Photographies : Léia Vandooren

Model : Claire Baudoin

Avr 10, 2013 / 1 note

Face to Face _ Exhibition project

EtMOI _ Projet d’exposition

"Un jour viendra, nous aurons des rêves à nouveau. Et le coeur vierge de tout passé nous ouvrirons les yeux sur un nouveau monde … etc."

Damien Saez

"Est-ce qu’elle se sentait impuissante pareil, témoin de son propre éclatement en mille morceau et ne plus savoir quoi faire pour elle-même et avoir tellement peur qu’on se révulse comme une folle?
Est-ce que ça la glaçait pareil, entre les mains des hommes, les voir devenir dingues juste en se déshabillant. Est-ce que ça la glaçait pareil, se faire emporter par des désirs aussi puissants que dégradants?”

"Elle n’aurait pas dû être là. Cette peine comme tout le monde qui s’écroule brutalement. Ces choses si solides qu’elles devaient ne jamais disparaitre, deviennent floue d’un seul coup, se retournent contre nous."

"C’est à la douleur qu’elle mesurait combien elle l’aimait. La douleur et son soulagement. Les gens qui ne comprennent pas que les filles restent avec un mec qui les bats ne connaissent rien aux femmes. Ca se passe aux creux des genoux, et dans le ventre, ça cède… Prête à en crever."

"Elle l’ignorait encore, mais il faut aux évènements cruciaux un peu de temps pour s’épanouir, comme une plante dans l’âme, porter leurs fruits et se déclarer dans la réalité. Plus rien comme avant et en bruit de fond toujours se demander: "Qui aurais-je été si ça ne m’était pas arrivé?"

Virginie Despentes

Boys will be boys. Girls will be women.

Mar 26, 2013 / 4 notes

Face to Face _ Moulage en Plâtre _ Crayon sur papier

Des visages dévisagés, nous sommes multiples mais nous sommes un. Coupe-moi en deux ou trois, découpe-moi, des coupures de toi. Des couples de rois, toi et moi. Les mois sont en émoi et toi sur le toit de moi, je vole.

"Elle crèvera comme une chienne, elle peut se démener comme une furie, elle crèvera comme une chienne. Parce qu’elle a ça dans le sang, elle est taillée pour la misère. Sa gueule dans son propre sang et chaque histoire finira mal."

"Elle se sent loin de ce monde, incapable de trouver un signe connu d’elle que ces gens comprendraient."

"Elle se souvient d’un roman de Bukowski où il expliquait que le truc le plus intime pour lui c’était d’embrasser sur la bouche. A l’époque, elle avait pensé que c’était une réflexion en toc. Maintenant elle comprend mieux. Entre ses cuisses, ça fait loin de sa tête, ya moyen de penser à autre chose. Mais la bouche ça te remplit vraiment."

Virginie Despentes

Fév 3, 2013 / 1 note

" T’as pas compris? Les gens blessés aiment les gens blessés. Cyanure et sucre. Poison et antidote. Genre on s’équilibre entre nous. "

Chuck Palahniuk


"Ce n’est pas qu’elle veut pas, c’est qu’être amoureuse d’un seul c’est tellement être une fille. Elle sait bien à quoi ça renvoie toujours tout le monde tout le temps."

"Le rythme est donné, elle se verrait bien comme ça toute la vie, le compteur bloqué sur la vingtaine, sur la nuit, sur la musique et la danse, sur l’absence d’évènements, sur des gens qui parlent sans se soucier des horloges. Et les jours passent et les amitiés sont les combustibles de ces jours."

Joy Sorman

Déc 5, 2012


C’est fini on ne peut plus faire marche arrière, plus le droit de rester des enfants et pourtant… L’avenir nous tombe dessus, un peu plus chaque jour, il pèse sur nos épaules. Que faire? Où aller? Que devenir? Mes rêves d’enfants se sont brisés il y a longtemps, l’innocence s’est perdue en chemin. Et je reste seule au milieu de tout ça. Seule au milieu des loups. Reboot. Dis c’est quoi ta vie petite fille?


"Ces temps-ci on se met a faire semblant de ne pas être nos pires ennemies."

Chuck Palahniuk

" Le temps qui nous cloue au comptoir comme des piliers
La mort s’avale chaque jour à petites gorgées
Pour oublier
Les temps morts
Les tant pis
Envie de faire tout valser
Frapper des tambours et danser
Et danser comme des singes! “

Java - Danser

Nov 13, 2012

J’ai le coeur vide et des trop pleins dans la tête. Ca cogne dans tous les sens, à l’intérieur c’est un peu une tempête. J’essaye de me fabriquer un grand bateau, pour enfin pouvoir naviguer sur les eaux. Mais je sais pas faire, alors pour calmer la tempête, j’arrête de réfléchir et je fais que parler. J’ai pas l’habitude de faire ces choses là, alors les mots sortent de ma bouche sans me le demander. Pas dans le bon ordre et tous oeufs-brouillés. Ca fait souvent rire les gens mais, quand j’suis toute seule c’est beaucoup moins marrant. Repenser à tout ça ne le rend pas plus léger, y’a comme un poids dans le ventre qui veut me faire couler. Y’a mon coeur qui est trop vide et pourtant il paraît, qu’il se souvient de coups de soleil ratés. Il se rappelle de chaudes nuits de printemps, où nous passions notre temps à rire comme des enfants. Il me dit de faire gaffe aux coups de soleil passés, que surtout celui là, il est encore tout brulé. Il risque de laisser de pas belles cicatrices. De moches souvenirs endommagés et même ptete des trucs tristes. Ah quelle p’tite pute de sirène qui sait même plus nager!

Oct 9, 2012 / 2 notes

Dansons toute la nuit s’il le faut. Et il le faudra bien.

J’ai vu les mots danser dans la nuit, tournoyer avec des papillons de souvenirs, se battre contre les moustiques de malheurs, de doutes. Il y avait des rêves d’enfants cachés derrière nos sourires, des étoiles si brillantes et si lumineuses dans nos yeux. Nos yeux rougis par le sommeil, ce monstre capricieux. Nous avons découvert des mondes merveilleux, remplis de couleurs et de voyages sans fin, d’aventures.

Oct 9, 2012

Les sirènes marchent par deux, tu ne savais pas?

Elle se rappelle que ça a été dur, très dur. Elle a souvent des rechutes mais dans l’ensemble elle s’en sort plutôt bien…Plutôt bien… Qu’est-ce que ça veut dire? Qu’elle pourra faire comme si de rien n’était si elle arrive à éviter les ambulances, les marguerites, les photos, les souvenirs? C’est n’importe quoi, elle se ment à elle-même. Elle s’en sort, c’est tout. Elle est comme une sirène à qui on aurait donné des jambes, elle apprend petit à petit à s’en servir, avec difficulté elle s’y habitue. Elle s’habitue au manque. Le manque, le souvenir de la mer sera toujours là, dans son coeur.

Oct 8, 2012 / 2 notes

Projet printemps/été 2012.

"Carlito disait toujours que les enfants ne se mettent pas à se droguer parce que c’est bon, parce qu’ils s’ennuient ou parce qu’ils ont besoin d’oublier leurs soucis, ni parce que le boum hormonal les bouleverserait. Il se défoncent pour écraser l’intelligence. Parce que s’ils la gardaient intacte au moment où elle a le plus d’acuité, ils ne pourraient pas supporter la violence du mépris que leur inspireraient leurs parents."

"Elle n’a jamais connu l’ivresse des grandes blessures. La mort lui a pris tout ce qui avait pour elle une valeur. Mais le passé dure toujours et rien ne peut le transformer."

"Ils disent que c’est un choix. Tout ce qu’il faut bouffer de merde, ils l’avalent sans rechigner. Ils ne savent qu’obéir, à n’importe quel ordre. Survivre, à n’importe quel prix."

Virginie Despentes

Love will tear us apart

Ian Curtis

32 years today <3

mai 18, 2012
mai 7, 2012

Villa Noailles

Festival de la mode et de la photography 2012

"Mais si je reste ici, je vais devenir fou. Nuits et jours entassent du vide au fond de mon crâne. Mon esprit fait ses cartons comme s’il s’apprêtait à déménager."

"Plus les années passaient, plus j’éprouvais le besoin d’échapper au quotidien. Mon esprit réagissait comme une pellicule à émotion photosensible où l’amour et la mort pouvaient s’imprimer dans la même seconde."

"Je tombais beaucoup et volais peu, si ce n’est en éclats bleus."

Mathias Malzieu

Avr 23, 2012

Old stuff

Quelques trucs de retrouvés.

" On sert des verres, boire est un prétexte pour parler, parler est un prétexte pour boire. Temps de la convivialité primitive de l’alcool."

"La nuit nous réussit: nonchalantes, pas fatiguées, tendresse du temps, inconscience du temps. Comme les grandes vacances, un été sans fin et sans sommeil, comme des filles qui se balancent, quart d’heure américain, virilité au placard. Comme les autres sur la piste, elle y croit."

"Un matin on la trouve encore troublée par un baiser échangé la veille avec un garçon parfait. Comme toujours elle avait désiré ce baiser, elle s’était laissé faire, amoindrie par la nuit, l’inconséquence de la musique."

"Un jour elle sera tout a fait virile, tout a fait forte, une guerrière, dans un avenir qui n’aura plus besoin du féminisme, dans un avenir qui autorisera une fille a être dans le flux de la vie sans se faire traiter de pute. C’est quand ? C’est peut-être jamais."

Joy Sorman

Avr 22, 2012

Aqua.

"Ton avenir de demain ne sera pas le même que ton avenir de hier."

"Quand donc l’avenir a-t-il cessé d’être une promesse pour se changer en menace ?"

"A quoi ça sert, tout ça ? A rien, ce sont la des gens qui cherchent moins l’orgasme que l’oubli, tout simplement. De tout. Rien que l’espace de deux minutes, vingt minutes, une demi-heure. Ou peut-être aussi que, quand on traite les gens comme du bétail, c’est comme ça qu’ils se comportent. Ou peut-être n’est-ce qu’une excuse. Peut-être aussi qu’ils s’ennuient à mourir. "

Chuck Palahniuk

Avr 11, 2012

BERLIN

" On a des ghettos dans la tête qui nous rendent solitaire, comment changer le monde si on est même pas solidaire ? On fait des erreurs mais on préfère rejeter la faute, et on se contentera de dire que l’enfer c’est les autres. "

Youssoupha

" Il lui a mis une fleur dans le ventre, avec un coeur palpitant et des pétales s’élançant n’importe où. Longs, doux et fluides. Il lui a mis une mer à l’intérieur, nourrie de ses allées et venues. "

Virginie Despentes

"Nerver go swimming with a heavy heart. "

Herman dune